Dimanche 11 mars 7 11 /03 /Mars 09:15

2011 Cathy C Illustrations 3

 

Faux pas.

 

Mercredi soir, cette chienne m'a accueilli comme il se doit, le cul tourné vers la porte. Il lui est interdit de se retourner ou de faire quoi que ce soit avant que je l'autorise. J’ai donc vaqué à mes occupations, avant de la rejoindre avec un fouet.

Elle portait bien sur sa tenue quotidienne de base : gaine, bas et talons hauts, mais la paire de chaussures qu'elle portait ne m'a pas plu du tout.

J’exige des chaussures fermées à la cheville, afin qu'elle ne puisse jamais les retirer facilement, or, là, cette chienne s'était permis de mettre des escarpins ouverts avec des talons aiguilles d'environ 10 cm.

 

2012_02_24_Cathy_C_Donjon_02.JPG


La sanction a été immédiate : elle a reçu des coups cinglants sur son postérieur généreux. Je lui ai rappelé la règle en la giflant.

Puis, je lui ai cherché ses plateformes de 20 cm de haut, 20 cm de talons, 10 cm de plateformes. Il est très difficile de se mouvoir avec, si on ne veut pas se tordre une cheville.

 

2012_02_24_Cathy_C_Donjon_04.jpg


Cathy a du enfiler ces chaussures rapidement et je l'ai, enfin, autorisée à se relever, pour me servir le diner.

Les plateformes sont gênantes pour la marche et une taille en dessous pour elle, les lanières la serrent donc.

Elle a du assumer le service, toute la soirée, avec ces boulets aux pieds.

Elle m'a servi à boire et à manger, tout en se tenant, à genoux à coté de son maitre, lorsque le service ne l'appelait pas.

Le diner fut parfait.

 

2012_02_24_Cathy_C_Donjon_03.JPG


Nous montâmes dans le donjon.

J’avais décidé de la suspendre par les mamelles et même de la fouetter en l'air.

Cathy le savait.

Je l'avais prévenue.

Parfois j'aime qu'elle anticipe.

J'avais, auparavant, installé le treuil électrique dans le donjon, non sans causer des dégâts à notre nouveau plancher : cela commençait mal !

La suite ne fut pas plus heureuse.

 

Cathy fut bondagée par les mamelles, mais alors que le câble en acier allait la faire décoller, elle refusa !

Elle n'a droit à aucun mot de sureté "safeword", j'aurai donc pu continuer sans problème et la suspendre, mais je la connais trop, j'ai stoppé! Elle n’était pas prête : sa tête n’était pas vide, comme je l’exige pour me servir.

Sans rien dire, je l’ai détachée… entièrement.

 

Et nous sommes redescendus… regarder la télé !

Je ne l’ai pas autorisée à parler.

 

Pour aller dormir, je n’ai rien emporté.

 

J’ai obligé Cathy à se mettre à plat ventre et je l’ai enculée, en silence : je ne voulais rien entendre d’elle, pas un mot, pas un râle, rien…

J’ai du la gifler à plusieurs reprises pour lui rappeler la consigne, car cette chienne jouit très vite du cul !

Je n’ai pas éjaculé, ni dans sa gueule, ni dans son cul.

Et je ne l’ai pas attachée pour la nuit.

 

Ne pas expier sa faute a certainement été sa plus grande punition.

 

Elle n’avait pas satisfait son maître.

Elle n’avait pas fait jouir son maître.

Elle n’avait pas été attachée pour la nuit, ce qui était une première pour elle.

 

Elle dormit très mal.

Elle se leva même pour s’auto flageller la nuit (je dormais). J’ai vu le résultat le lendemain.

Mais rien n’y fait, elle passa une mauvaise nuit, pas moi !

 

Le lendemain matin, je lui expliquais enfin que son attitude avait été celle d’une gamine, qu’elle était inadmissible et qu’elle serait punie : Elle a acquiescé.

 

Nous sommes remontés au donjon.

Je l’ai attachée sur la croix de Saint André, le cul vers moi et pendant plus d’une heure son cul et ses cuisses ont été la cible de mon fouet et d’un câble électrique, qui ont laissé des belles traces sur son gros cul pour 1 à 2 semaines.

 

Je l’ai laissée parler.

 

 

2012_02_24_Cathy_C_Donjon.JPG

 

Elle ne s’est pas excusée, cela lui est interdit.

Les excuses c’est bon pour la vie vanille…

Elle a comprit son erreur.

Elle a aimé sa punition.

Elle a eu mal.

Sa punition a balayé sa faute.

Je lui ai dit : que les compteurs étaient remis à zéro et que je ne voulais surtout pas qu’elle culpabilise … en rien !

Son esprit doit être libre !

Une esclave commet une faute, elle est punie, la punition lave la faute… tout est oublié !

 

Pas de rancœur, pas de ressentiment…

 

La vie sadomasochiste est tellement plus simple…

Par Femelle anale, soumise, Cathy C - Publié dans : Dressage
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Calendrier

Janvier 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Rechercher

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés